décalage de calendrier

Forum : Discutions libres
Répondre
delta

Avatar du membre

Messages : 759
Enregistré le : 23 déc. 2012 22:14

décalage de calendrier

Ecrit le 18 févr. 2013 13:25

Message par delta

Bonjour
j'ai une question et je vous remercie pour vos réponses
d'où proviens ce décalage entre l'an juif et l'an donné par l'EFA?
http://fr.wikipedia.org/wiki/5773_(ann% ... %C3%AFque)

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17768
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: décalage de calendrier

Ecrit le 18 févr. 2013 13:35

Message par medico

Les Israélites observaient un calendrier luni-solaire. C’est ce qui ressort du fait que Jéhovah Dieu fit débuter leur année religieuse par le mois d’Abib, au printemps, et prescrivit la célébration de certaines fêtes à dates fixes, fêtes qui avaient un lien avec les différentes époques de récoltes. Pour que ces dates coïncident avec les différentes récoltes, il était nécessaire d’établir un calendrier synchronisé avec les saisons en compensant les différences entre les années lunaires et solaires. — Ex 12:1-14 ; 23:15, 16 ; Lv 23:4-16.
La Bible ne dit pas quelle méthode fut utilisée à l’origine pour déterminer à quel moment il y avait lieu d’insérer des jours ou un mois supplémentaire (ou intercalaire). Toutefois, il est logique de penser que les Juifs se laissèrent guider par les équinoxes soit de printemps, soit d’automne, afin d’évaluer quand les saisons étaient suffisamment en retard pour qu’il faille modifier le calendrier. Bien que les Écritures n’en fassent pas précisément mention, un 13e mois que les Israélites intercalaient afin de retomber juste était appelé après l’Exil Véadar, c’est-à-dire deuxième Adar.
On ne trouve aucune trace écrite d’un calendrier juif catégoriquement établi ou normalisé avant le IVe siècle de n. è. (vers 359), quand Hillel II décréta que les années embolismiques de 13 mois seraient les 3e, 6e, 8e, 11e, 14e, 17e et 19e d’un cycle de 19 ans. Ce cycle de 19 ans est communément appelé métonien, du nom du mathématicien grec Méton (Ve siècle av. n. è.), bien qu’on ait également la preuve qu’un tel cycle fut mis au point avant lui par les Babyloniens. (Voir Babylonian Chronology, 626 B.C.–A.D. 75, par R. Parker et W. Dubberstein, 1971, p. 1, 3, 6.) Ce cycle tient compte du fait que tous les 19 ans la nouvelle lune et la pleine lune retombent les mêmes jours de l’année solaire.
Les mois juifs s’étendaient d’une nouvelle lune à l’autre (Is 66:23). Ainsi, le mot hébreu ḥodhèsh, rendu par “ mois ” (Gn 7:11) ou “ nouvelle lune ” (1S 20:27), est apparenté à ḥadhash, qui signifie “ nouveau ”. Un autre mot pour mois, yèraḥ ou yeraḥ, est rendu par “ mois lunaire ”. (1R 6:38.) Par la suite, on eut recours à des signaux de feu ou à des messagers pour informer les habitants du pays qu’un nouveau mois commençait.
Dans la Bible, les mois sont ordinairement désignés par un chiffre correspondant à leur place dans l’année, du 1er au 12e (Jos 4:19 ; Nb 9:11 ; 2Ch 15:10 ; Jr 52:6 ; Nb 33:38 ; Éz 8:1 ; Lv 16:29 ; 1R 12:32 ; Ezr 10:9 ; 2R 25:1 ; Dt 1:3 ; Jr 52:31). Seulement quatre mois sont nommés avant l’exil à Babylone, savoir Abib, le premier mois (Ex 13:4) ; Ziv, le deuxième (1R 6:37) ; Éthanim, le septième (1R 8:2) ; et Boul, le huitième (1R 6:38). La signification de ces noms est strictement liée aux saisons, ce qui vient confirmer l’existence d’une année luni-solaire. — Voir chaque mois sous son nom.
Après l’Exil, les Israélites employèrent les noms des mois utilisés à Babylone, et sept d’entre eux sont mentionnés dans les Écritures : Nisan, le 1er mois, remplaçant Abib (Est 3:7) ; Sivân, le 3e (Est 8:9) ; Éloul, le 6e (Ne 6:15) ; Kislev, le 9e (Ze 7:1) ; Tébeth, le 10e (Est 2:16) ; Shebat, le 11e (Ze 1:7) ; et Adar, le 12e (Ezr 6:15).
Les noms postexiliens des cinq autres mois apparaissent dans le Talmud et dans d’autres ouvrages. Ce sont : Iyyar, le 2e mois ; Tammouz, le 4e ; Ab, le 5e ; Tishri, le 7e ; et Heshvân, le 8e. Le 13e mois, qu’on intercalait périodiquement, s’appelait Véadar, le deuxième Adar.
Finalement, on en vint à fixer la durée de la plupart des mois. Nisan (Abib), Sivân, Ab, Tishri (Éthanim) et Shebat comptaient toujours 30 jours chacun ; Iyyar (Ziv), Tammouz, Éloul et Tébeth avaient invariablement 29 jours chacun. Quant à Heshvân (Boul), Kislev et Adar, ils pouvaient avoir 29 ou 30 jours. Les variations de ces trois mois servaient à l’harmonisation nécessaire avec le calendrier lunaire, mais elles permirent aussi, plus tard, d’éviter que certaines fêtes ne tombent des jours que les chefs religieux juifs considéraient comme interdits.
Alors que l’année religieuse débutait au printemps, au mois d’Abib ou Nisan, conformément au décret de Dieu au temps de l’Exode (Ex 12:2 ; 13:4), le récit biblique rapporte qu’avant cela les Israélites faisaient commencer l’année à l’automne. Dieu accepta cette façon de compter, si bien que dans les faits son peuple utilisait un double calendrier : le religieux et le civil ou agricole (Ex 23:16 ; 34:22 ; Lv 23:34 ; Dt 16:13). Après l’Exil, le 1er Tishri, dans la deuxième moitié de l’année, marqua le début de l’année civile, et le Nouvel An juif ou Rosh ha-Shana (“ tête de l’année ”) est toujours célébré à cette date-là.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17768
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: décalage de calendrier

Ecrit le 18 févr. 2013 13:36

Message par medico

Les années bibliques. D’après la façon de compter de la Bible dans les temps anciens, l’année courait d’automne à automne. Cela convenait tout à fait à une vie agricole, l’année commençant par les labours et les semailles, vers la première partie de notre mois d’octobre, et s’achevant avec la rentrée des récoltes. Pour Noé, l’année débutait à l’automne. Selon ce qu’il a rapporté, le déluge commença “ au deuxième mois ”, ce qui correspondrait à la deuxième moitié d’octobre et à la première moitié de novembre (Gen. 7:11, note). À ce jour, de nombreux peuples font encore débuter la nouvelle année à l’automne. Lors de l’Exode, en 1513 av. n. è., Jéhovah décréta qu’Abib (Nisan) deviendrait pour les Juifs “ le premier des mois ”, de sorte qu’ils auraient désormais une année religieuse allant du printemps au printemps (Ex. 12:2). Toutefois les Juifs de notre temps observent une année civile qui débute à l’automne, dont Tishri est le premier mois.
20 L’année luni-solaire. Jusqu’à Christ, pour compter le temps, la plupart des nations utilisaient l’année lunaire et recouraient à différents procédés pour la faire plus ou moins coïncider avec l’année solaire. L’année lunaire commune de 12 mois lunaires comprend 354 jours, les mois comptant 29 ou 30 jours selon l’apparition de chaque nouvelle lune. L’année lunaire est donc plus courte d’environ 11 jours 1/4 que l’année solaire vraie de 365 jours 1/4. Les Hébreux s’en tenaient à l’année lunaire. La Bible ne dit pas comment ils faisaient coïncider cette année-là avec l’année solaire et les saisons, mais ils devaient certainement ajouter des mois supplémentaires ou intercalaires, selon les besoins. Le recours à des mois intercalaires devint systématique au Ve siècle av. n. è. ; cette méthode reçut le nom de cycle métonien. Ainsi, on intercalait un mois supplémentaire sept fois tous les 19 ans, et dans le calendrier juif ce mois était ajouté à la fin du 12e mois, celui d’Adar ; ce 13e mois s’appelait Véadar ou “ deuxième Adar ”. Quand le calendrier lunaire est ainsi mis en accord avec le soleil, les années, qui sont de 12 ou 13 mois, sont dites années luni-solaires.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

delta

Avatar du membre

Messages : 759
Enregistré le : 23 déc. 2012 22:14

Re: décalage de calendrier

Ecrit le 18 févr. 2013 14:21

Message par delta

je te remercie beaucoup medico pour le temps que tu as pris pour me repondre
j'ai compris l'année luno-solaire
sans trop te demander medico
il est évident que de toutes façon d'une année à l'autre on pouvait compter les printemps
le décalage dont je parle est l'année juive 5773 qui ne correspond pas avec celle de l'EFA
où sont passés les années manquantes ?soit 264 années ?

eux aussi ils comptent les années en comptant des printemps(cela n'a rien à voir avec le fait que le nombre de jours d'une année donnée change avec une autre au final ce qui compte c'est qu'en passant d'un printemps à l'autre on a comptabilisé une année de plus)
où sont passées les années manquantes ?
d'apres le calendrier Juif aujourd'huit nous sommes en 5773
d'apres le calendrier de l'EFA aujourd'huit nous sommes en 6037
à moins que j'ai mal lu tu as parlé d'années religieuses (qui ne seraient pas comptées et dont le total donnerai 264 années?)
bon je ne comprend pas mais c'est à moi de trouver aussi et de faire un effort
en tout cas je te remercie beaucoup medico
j'ai lu ce que tu as dit mais peut être une relecture serai mieux

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17768
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: décalage de calendrier

Ecrit le 18 févr. 2013 14:53

Message par medico

je cherche plus de détails . c'est une histoire de différence de départ de date.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

delta

Avatar du membre

Messages : 759
Enregistré le : 23 déc. 2012 22:14

Re: décalage de calendrier

Ecrit le 18 févr. 2013 15:17

Message par delta

medico a écrit :je cherche plus de détails . c'est une histoire de différence de départ de date.
merci medico tu est plus courageux que moi
moi aussi je devrai faire comme toi et poser un peu moins de questions

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17768
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: décalage de calendrier

Ecrit le 19 févr. 2013 03:52

Message par medico

Quelle est la précision du calendrier juif?
LE JEUDI 16 SEPTEMBRE 1993 correspondait à la fête du Rosh ha-Shana, selon le calendrier juif. Pour respecter la tradition, on a sonné du shophar (corne de bélier utilisée comme trompette) pour annoncer la nouvelle année. Cette année 5754 du calendrier juif a commencé le 16 septembre 1993 et s’achèvera le 5 septembre 1994.
Nous remarquons d’emblée une différence de 3 760 ans entre le calendrier juif et le calendrier grégorien, utilisé aujourd’hui. Comment expliquer ce décalage? Quelle est la précision du calendrier juif?
Un point de départ fixe
Tout système utilisé pour compter le temps doit comporter un point de départ précis ou origine. Par exemple, la chrétienté compte le temps à partir de l’année supposée de la naissance de Jésus Christ. Les dates postérieures à cette année-là sont dites “après Jésus Christ” ou “de l’ère chrétienne”. Elles sont souvent précisées par l’abréviation ap. J.-C. ou A.D. (du latin anno Domini qui signifie “en l’an du Seigneur”). Les dates antérieures portent l’abréviation av. J.-C. (“avant Jésus Christ”). Quant au calendrier chinois traditionnel, il compte le temps à partir de 2698 avant notre ère, année où Houang-ti, “Le Souverain jaune”, aurait commencé son règne. Ainsi, le 10 février 1994 a marqué le début de l’année lunaire chinoise 4692. Mais qu’en est-il du calendrier juif?
L’Encyclopédie juive (angl.) déclare: “À notre époque, pour consigner la date d’un événement, les Juifs comptent le nombre d’années qui se sont écoulées depuis la création du monde.” Ce système, que les Juifs ont appelé l’“Ère de la création”, a commencé à être couramment utilisé vers le IXe siècle de notre ère. Pour cette raison, dans le calendrier juif, les dates sont habituellement précédées de la formule AM (anno mundi), abréviation de ab creatione mundi, qui signifie “depuis la création du monde”. Puisque selon ce calendrier nous sommes en 5754, la “création du monde” se serait produite il y a 5 753 ans. Voyons comment ce calcul a été fait.
L’“Ère de la création”
L’Encyclopédie judaïque (1971, angl.) fournit cette explication: “Dans les différentes computations rabbiniques, le début de l’‘Ère de la création’ est situé entre 3762 et 3758 avant notre ère, en automne. Cependant, à partir du XIIe siècle de notre ère, il fut communément admis que ‘l’ère de la création’ a commencé en 3761 avant notre ère (le 7 octobre, pour être précis). Cette supputation s’appuie sur les synchronismes existant entre la chronologie biblique et la datation de certains événements selon la littérature juive postbiblique.”
La datation commençant à partir de la “création du monde” est une méthode qui s’appuie essentiellement sur les interprétations rabbiniques du récit biblique. Croyant que le monde et tout ce qui s’y trouve avaient été créés en six jours de 24 heures, les exégètes rabbiniques et ceux de la chrétienté en ont conclu que la création du premier homme, Adam, a eu lieu la même année que la création du monde. Toutefois, cette théorie est loin d’être exacte.
Le premier chapitre de la Genèse débute par cette affirmation: “Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.” Les versets suivants décrivent ce que Dieu a fait au cours de six “jours” successifs pour transformer la terre, qui était “informe et déserte”, en une demeure agréable pour les humains (Genèse 1:1, 2). Des millions d’années ont pu s’écouler entre ces deux phases. En outre, les jours de création n’étaient pas des périodes de 24 heures, comme si les activités du Créateur étaient limitées par une durée. En Genèse 2:4, l’ensemble des périodes de création sont appelées un “jour”; par conséquent, dans ce contexte, un “jour” peut excéder 24 heures. Des milliers et des milliers d’années se sont écoulées entre le premier jour de création et le sixième jour, où Adam a été créé. Il n’est donc ni conforme aux Écritures ni scientifique de situer la création d’Adam à la même époque que celle des cieux physiques et de la terre. Ceci dit, comment a-t-on estimé que “l’ère de la création” a commencé en 3761 avant notre ère?
Le point de repère pour la chronologie
Malheureusement, la plupart des écrits juifs, qui ont permis d’établir les calculs examinés ici, n’existent plus. Le seul ouvrage encore disponible est une chronique intitulée Seder Olam (ordre du monde), qui a été attribuée à Yose ben Halafta, talmudiste du IIe siècle de notre ère. Ces écrits (appelés par la suite Seder Olam Rabbah afin de les distinguer d’une chronique médiévale intitulée Seder Olam Zouta) rapportent des faits historiques dans l’ordre chronologique, depuis Adam jusqu’à la révolte des Juifs, menés par le faux Messie Bar-Kokheba, contre Rome, au IIe siècle de notre ère. Comment leur auteur a-t-il eu connaissance de ces faits?
Tout en s’efforçant de suivre le récit biblique, Yose ben Halafta a ajouté ses propres interprétations là où le texte ne précisait pas certaines dates. “Bien des fois, (...) il a cité des dates acceptées par tradition; en outre, il a inclus dans son ouvrage les enseignements et les Halakhot [règles de conduite] de ses prédécesseurs et de ses contemporains”, précise l’Encyclopédie juive. D’autres commentaires sont moins indulgents; ainsi Le livre de la connaissance juive (angl.) affirme: “Il a compté le temps à partir de l’Ère de la création et, par conséquent, il a attribué des dates fantaisistes à certains événements de l’histoire juive qui se seraient déroulés depuis Adam, le premier homme, jusqu’à Alexandre le Grand.” Comment de tels ajouts et interprétations ont-ils porté préjudice à l’exactitude et à l’authenticité de la chronologie établie par les Juifs? C’est ce que nous allons examiner à présent.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

delta

Avatar du membre

Messages : 759
Enregistré le : 23 déc. 2012 22:14

Re: décalage de calendrier

Ecrit le 19 févr. 2013 09:47

Message par delta

merci medico(mes maths ne m'ont pas empêché de te poser une question seulement d'y répondre alors merci medico pour ce que tu fait)
normalement on devrait dater depuis la création de Adam
je n'ai jamais essayé de le faire en lisant la Bible
pourtant c'est à moi de faire un effort (vu que c'est moi qui ai crée ce fil ) mais là je suis pris par le temps
sinon pour ma part il s'agit d'une création effectuée comme le dit littéralement la genese (c'est à dire en jour) comme je l'ai dit sur le fil genese1 et comme je l'ai découvert aussi sur un lien laissé sur ce fil
il s'agit d'une temporisation qui peut correspondre à plusieurs milliards d'années pour notre systeme temporel
sinon oui normalement on devrait dater depuis la création de Adam et sachant quel age avait Adam lorsque Noé est né et pouvoir arriver à dater jusqu'à l'exil de Babylone et etc ... avec si erreur il y a très peu d'erreurs disons à vingt ans près ...
cela ne signifiera pas forcément que l'on connaisse la durée d'une journée selon la genèse cela signifiera tout au plus que l'on saura le nombre de révolution de la terre autour du soleil (donc le nombre d'années) et cela depuis la création de Adam
selon ce que j'ai laissé sur le fil genèse1 il est tout à fait normal qu'il y ai un decalage entre la datation "scientifique" et biblique depuis la création de Adam et cela d'autant plus important que l'on remonte loin dans le passé cela à cause du phénomène de distortion temporel décrit sommairement sur ce fil mais ça c'est un autre sujet
ici sur ce fil il s'agit de dater la création à partir de Adam
je suis désolé medico en ce moment je suis tres occupé mais je te lit avec une grande attention et te remercie pour ton travail

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17768
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: décalage de calendrier

Ecrit le 19 févr. 2013 10:13

Message par medico

Dans la chronologie juive, les interprétations rabbiniques ont également été sources d’erreur au sujet de l’année de la naissance d’Abraham. Les rabbins ont additionné les générations figurant dans la liste généalogique de Genèse 11:10-26 et ont estimé à 292 le nombre d’années qui séparent le déluge de la naissance d’Abraham (Abram). Toutefois, l’erreur est due à leur interprétation du verset 26, qui déclare: “Térah vécut soixante-dix ans, après quoi il devint père d’Abram, de Nahor et de Haran.” La tradition juive s’est appuyée sur ce verset pour affirmer que Térah avait 70 ans quand Abram est né. Pourtant, ce verset ne dit pas explicitement que Térah est devenu père d’Abraham à 70 ans. Il déclare simplement qu’il a eu trois fils après avoir atteint l’âge de 70 ans.
Pour connaître l’âge exact de Térah à la naissance d’Abraham, il suffit de lire la suite du récit biblique. En Genèse 11:32 à 12:4, nous apprenons qu’après la mort de Térah, âgé de 205 ans, Abraham et sa famille ont quitté Haran sur l’ordre de Jéhovah. À cette époque, Abraham avait 75 ans. Par conséquent, Abraham a dû naître quand Térah était âgé de 130 ans, et non de 70. Ainsi, 352 années se sont écoulées entre le déluge et la naissance d’Abraham, et non 292. La chronologie juive fait une erreur de 60 ans.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités