la rançon c'est quoi?

Les croyances des Témoins de Jéhovah.
Répondre
medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17754
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

la rançon c'est quoi?

Ecrit le 04 mars 2006 11:20

Message par medico

Prix payé pour racheter quelqu’un ou quelque chose ou pour obtenir la libération de quelque obligation ou situation indésirable. “ Rançon ” exprime fondamentalement l’idée d’un prix qui couvre (comme lorsqu’on paie pour réparer des dommages ou pour satisfaire à la justice), tandis que “ rédemption ” met l’accent sur la libération effectuée une fois que la rançon a été payée. Le prix de rachat le plus important est le sang versé de Jésus Christ, qui rendit possible la délivrance du péché et de la mort pour la descendance d’Adam.

La similitude essentielle entre les différents termes hébreux et grecs traduits par “ rançon ” et “ racheter ” réside dans l’idée d’un prix, une chose de valeur, donné pour effectuer le rachat, ou rédemption. Les notions d’échange, ainsi que celles de correspondance, d’équivalence ou de substitution, leur sont communes. C’est-à-dire qu’une chose est donnée pour une autre, ce qui satisfait aux exigences de la justice et permet qu’un compte soit soldé.
Un prix qui couvre. Le nom hébreu kophèr vient du verbe kaphar, qui signifie fondamentalement “ couvrir ”, comme lorsque Noé couvrit l’arche de goudron (Gn 6:14). Cependant, kaphar est employé presque exclusivement dans le sens de satisfaire à la justice en couvrant les péchés ou en faisant propitiation pour ceux-ci. Le nom kophèr se rapporte à la chose donnée pour atteindre ce but, au prix de rachat (Ps 65:3 ; 78:38 ; 79:8, 9). Une couverture correspond à la chose qu’elle couvre, que ce soit par sa forme (dans le cas d’un objet recouvrant quelque chose, par exemple le “ couvercle ” [kapporèth] de l’arche de l’alliance ; Ex 25:17-22), ou par sa valeur (dans le cas d’un paiement destiné à couvrir les dommages résultant d’une blessure).

Afin de satisfaire à la justice et de mettre les choses en ordre avec son peuple Israël, Jéhovah institua dans l’alliance de la Loi divers sacrifices et offrandes qui feraient propitiation pour, ou couvriraient, les péchés, à savoir ceux des prêtres et des Lévites (Ex 29:33-37 ; Lv 16:6, 11), d’autres individus, ou de la nation dans son ensemble (Lv 1:4 ; 4:20, 26, 31, 35), et qui purifieraient l’autel et le tabernacle, faisant propitiation à cause des péchés du peuple qui entourait ces derniers (Lv 16:16-20). La vie de l’animal sacrifié prenait en quelque sorte la place de la vie du pécheur, et son sang faisait propitiation sur l’autel de Dieu, c’est-à-dire jusqu’au degré où cela était possible (Lv 17:11 ; voir aussi Hé 9:13, 14 ; 10:1-4). Le “ jour des Propitiations [yôm hakkippourim] ” pourrait tout aussi correctement être appelé le “ jour des rançons ”. (Lv 23:26-28.) Ces sacrifices étaient requis pour que la nation et son culte soient et restent acceptés et approuvés du Dieu juste.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité